La couleur est l’instrument premier de mon expression dans la peinture. J’ai découvert, au Portugal, le plaisir de peindre hors les murs, le rapport à l’espace que cela implique et la relation différente de son propre corps à la peinture qui en naît.

La conscience de ma propre présence au paysage qui m’englobe et que j’englobe, une sorte d’immersion, font naître une « émotion », un sentiment particulier, une perception de soi-même, ou la peinture peut entrer en compte comme instrument de mise en œuvre.

Je ne peins pas pour autant le « réel », mais les indéfinissables liens qui se tissent entre le monde qui m’entoure et ma capacité à le transformer par la peinture.

Cela passe  avant tout par des couleurs et des rythmes qui ne sont pas forcément contenus dans cette réalité, mais qui découlent de cette forme de perméabilité agissante et transformatrice que j’entretiens dans l’acte de peindre, avec l’environnement du moment.

Estampes et dessins

Peintures

Papiers Découpés

Livres

Bibliographie / extraits

  • « Galerie et Atelier » in Marseille-Hebdo janvier 2011. Marseille.
  • « Entretien Michel Butor et Danielle Ubéda » in Journal Zibeline N°14. janvier 2009.
  • « Tonalités du geste, couleur du mouvement », in  » Revue Bi-Place  » N°1, accompagné d’une série de 12 cartes postales de l’artiste. Editions Collectif d’Editeurs de la Méditerranée. Marseille.
  • « Tonalités d’un déplacement », in  » Carnets Paradigme » N° 10. Galerie de l’Arbalète. Paris.
  • « Voir » in « Au regard des mots » N°8. Editions Atelier Vis-à-Vis. Marseille.
  • « Paroles d’artistes », in « Taktik », journal culturel. Marseille.
  • Musée Ziem, Martigues.
  • Fonds Communal, Marseille
  • Bibliothèque Doucet, Paris.
  • Bibliothèque Départementale des Bouches du Rhône.
  •  Artothèque de Miramas  
  • Bibliothèque Cantonale Universitaire, Lausanne (CH)